Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

«Travailler c’est non seulement produire, c'est aussi se transformer soi-même» (Dejours, C.)

Le travail recouvre à la fois l’emploi, l’activité de travail en elle-même, c'est-à-dire la production de biens et services, mais également l’engagement de la subjectivité, de l’affectivité, de la personnalité entière de chacun dans le travail.



Le travail et non la psychologisation des relations de travail

L’objectif de nos interventions n’est pas de remettre en cause ou de stigmatiser les uns ou les autres. Retrouver un bien-être dans le travail, reconstruire des coopérations dans les équipes demandent à se décentrer des questions de personnes et de groupes pour se centrer sur les activités elles-mêmes et leurs conditions de réalisation, bref sur le travail.
Ainsi, sur la question du harcèlement, nous laissons aux médecins la prise en charge d’éventuelles pathologies et aux juristes le soin de condamner et réparer s’il y a lieu. Pour notre part, il s’agit de comprendre ce qui, dans l’histoire du collectif, donnerait sens à ces dérives ? En quoi l’organisation du travail autorise-t-elle que de telles relations perdurent, alors que chacun en souffre?



 Le travail est avant tout humain

Travailler, c’est combler l’écart entre ce qui est prescrit et ce qu’il faut faire pour atteindre au mieux les objectifs fixés, ce qui suppose l’intervention humaine.
Le travail, c'est « une action coordonnée déployée par les hommes et les femmes pour faire face à ce qui, dans une tâche utilitaire ne peut être obtenu par la stricte exécution de l’organisation prescrite » (C. Dejours). Le travail devient alors « l’affrontement à ce que l’organisation du travail laisse de côté » (Davezies, 1995), c'est-à-dire tout ce que le salarié ou l'agent se doit de mettre en œuvre au-delà de ce qui lui est prescrit, pour atteindre les objectifs. Ce point de vue sur le travail donne une place importante à l’intelligence du travailleur.



«Travailler, ce n’est pas seulement produire, c’est aussi vivre ensemble»(Dejours C.)

Le travail ne peut se réduire au rapport entre l’individu et la tâche à accomplir. Le travail est aussi un travail collectif. Le travail est toujours aussi un rapport social: on travaille toujours pour ou avec quelqu’un (pour son responsable, pour ses collaborateurs, pour ses collègues, pour un client, …).Travailler pose donc la question de comment travailler ensemble.